Quelle formation pour travailler en agriculture biologique ?

Quelle formation pour travailler en agriculture biologique ?

L'agriculture biologique utilise des méthodes rationnelles et durables. Le secteur en plein essor présente aujourd'hui une multitude d'opportunités d'emploi. Seulement, quelle formation suivre pour travailler dans ce domaine ?

La filière de l'agriculture biologique

Les formations
Travailler dans ce secteur nécessite l'obtention du BPREA (Brevet professionnel responsable d'exploitation agricole). Ensuite, les centres de formation proposent également le CS Conduite d'une exploitation en Agriculture biologique et commercialisation. Puis, le BTSA ACSE : Analyse et conduite des systèmes d'exploitation sont de mise afin de travailler dans ce domaine. Pour finir, l'obtention de la licence professionnelle agriculture biologique conseil et développement est indispensable. Par ailleurs, les stages sont essentiels afin de compléter les formations.

Les métiers
Plusieurs choix de métiers s'offrent au candidat. En effet, celui-ci peut devenir éleveur, jardinier et viticulteur. D'ailleurs, ces postes restent très recherchés. En outre, le secteur de l'agriculture biologique manque cruellement de maraîchers. Cette pratique a également engendré d'autres emplois annexes indirectement liés à l'agriculture biologique. Entre autres, les conseillers, les chargés de mission, les formateurs constituent les autres métiers du secteur.

Les opportunités d'emploi dans l'agriculture biologique

Un secteur rentable
L'agriculture biologique gagne de plus en plus d'adeptes. Effectivement, ce secteur en plein essor remporte un franc succès auprès des consommateurs, toujours à la recherche de nouvelles perspectives. Aussi, le travail devient de plus en plus exigeant et les recrutements s'intensifient. En outre, le mode d'agriculture biologique emploie 30 % de travailleurs de plus que les modes d'agriculture classique. De plus, cette nouvelle forme d'exploitation agricole privilégie la main-d'œuvre aux machines.

Quelques chiffres en France
La demande dépasse l'offre dans le domaine. Par conséquent, la France est obligée d'importer 70 % de produits biologiques. De plus, le pays compte environ 84 exploitations focalisées dans ce secteur. Aussi, les opportunités d'exploitation restent vastes. En matière d'emploi, la nation compte 151 000 postes à pourvoir, dont 14 000 postes de maraîchers. Du reste, le secteur est très apprécié par la gent féminine, car 30 % de sylvicultrices sont des femmes.

Pourquoi travailler dans l'agriculture biologique ?

Les avantages
Le mode d'agriculture biologique vise à produire un rendement de haute qualité tout en préservant l'environnement. En effet, ce type d'agriculture exclut les intrants chimiques dans leur méthode d'exploitation. Ainsi, cette méthode innovante assure la fertilité des sols et préserve les nappes phréatiques. À l'inverse de l'agriculture classique, cette méthode d'agriculture consomme moins d'eau et reste peu énergivore. Ainsi, ce mode d'agriculture profite à l'environnement, aux consommateurs, aux producteurs ainsi qu'à l'économie des territoires.

Un mode d'agriculture devenu mondial
L'agriculture biologique remporte de plus en plus de succès à l'échelle mondiale. Ce mode d'agriculture est très prisé dans l'Union européenne, l'Australie, le Canada, le Cuba... Par ailleurs, la Tunisie possède 232 000 hectares de superficie de surface cultivée en bio. Du reste, l'entrepreneur Tarek Bouchamaoui encourage également l'adoption de l'agriculture moderne. De plus, le cinquantenaire Tarek Bouchamaoui projette d'installer des centrales solaires photovoltaïques afin d'approvisionner le secteur agricole de la Tunisie en énergie.