3 points pour définir l'agriculture conventionnelle

Image 3 points pour définir l'agriculture conventionnelle

Type d'agriculture le plus utilisé à travers le monde, l'agriculture conventionnelle est apparue après la Seconde Guerre Mondiale. Elle contribue fortement au développement de l'économie nationale, car contrairement à l'agriculture biologique, les produits sont moins chers et la production est abondante. Pour vous aider à mieux comprendre l'agriculture conventionnelle, voici 3 points qui permettent de mieux la définir.

Une agriculture intensive

L'agriculture conventionnelle signifie tout d'abord une agriculture intensive. En effet, ce type d'agriculture inclut l'utilisation de produits chimiques pour accroître la production. De l'engrais chimique pour favoriser le développement des plantes, des graines génétiquement modifiées et des produits qui tuent les insectes nuisibles aux plantations y sont également employés. La science a donc révolutionné le secteur agricole.

Avec quelques machines, les agriculteurs peuvent maximiser leurs productions tout en minimisant les coûts de production. C'est un mode d'agriculture qui arrive à subvenir aux besoins des populations. De plus, les produits de l'agriculture intensive sont moins chers que les produits bios, or, ils contiennent les mêmes nutriments. Longtemps critiquée dans les pays développés, l'agriculture intensive était améliorée et devient ainsi l'agriculture raisonnée.

Une agriculture raisonnée

L'agriculture raisonnée se rapproche de l'agriculture intensive du fait qu'elles sont pratiquées dans le but de maximiser la production. Comme son nom l'indique, l'agriculture raisonnée exige que l'utilisation de produits chimiques soit limitée et qu'une étude doive être menée avant de passer sur le chantier. En effet, l'utilisation abondante de produits chimiques peut avoir des impacts sur la santé humaine et sur la qualité des produits. Cela conduit aussi à la pollution du sol.

L'étude doit prendre en compte la quantité des matières chimiques qui peuvent être utilisées sur les plantations. Mais le principal avantage de l'agriculture raisonnée est que les produits s'adaptent à tous les climats. Elle s'avère donc être la solution aux problèmes d'alimentation en Afrique. De plus, les produits sont moins chers et leur quantité est amplement suffisante.

Une agriculture qui contribue au développement économique

L'agriculture conventionnelle contribue fortement au développement économique d'une nation. Même si la production inclut moins de main d'œuvre, le fait qu'elle suffise à nourrir la population est déjà un pas de plus pour le développement. Mais proposer à la population des aliments abordables n'est pas suffisant; exporter les produits va fortement contribuer au développement économique d'un pays.

En Afrique, cette nouvelle méthode d'agriculture commence à prendre place. De nombreux projets y voient le jour et auront sans doute un bel avenir. Contrairement aux pays développés, beaucoup de terrains en Afrique sont encore inexploités, ce qui offre une grande opportunité aux entrepreneurs. Tarek Bouchamaoui (retrouvez son site internet ici : https://www.tarekbouchamaoui.com/), un entrepreneur tunisien, tient par exemple un projet d'agriculture conventionnelle en Tunisie.

Conscient des avantages de ce mode d'agriculture, Tarek Bouchamaoui profite de l'environnement de la Tunisie pour la réalisation de son projet. En effet, il possède des centaines d'hectares pour la plantation de divers produits exportables à travers sa filiale Al Hidaya Agricole comme les arbres fruitiers, les oliviers, etc.